LA MUSIQUE AU FEMININ POUR LES DROITS DE L’HOMME

INVITATION A PRESENTER UNE COMPOSITION MUSICALE

Les compositions musicales des femmes sont une partie essentielle du patrimoine culturel mondial – Valoriser l’apport des femmes compositeurs signifie reconnaître leur capacité de créer des oeuvres qui célèbrent le monde, les différentes cultures et les différents domaines musicaux. La musique ignore les frontières.Les femmes occupent une place fondamentale dans la création et dans la transmission de notre patrimoine culturel matériel et immatériel. La pratique de la musique par les femmes n’est pas l’apanage d’un peuple ou d’une culture: elle s’étend à toute l’humanité.

La Fondation Adkins Chiti “Les Femmes dans la Musique”, invitée par le Haut Commissariat pour les Droits de l’Homme des Nations Unies comme partenaire officiel dans la célébration du 70eme Anniversaire de la Signature de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, invite les femmes compositeurs de tous âges et de tous pays à présenter une composition musicale inspirée par la bataille actuelle en faveur des Droits de l’Homme et de la Paix.

Dix de ces oeuvres, choisies par un Jury international désigné par la Fondation, seront exécutées et enregistrées lors d’un Concert de Gala au Théâtre Argentina de Rome, le 5 novembre prochain.

RÈGLEMENT:

1. Cette invitation s’adresse (a) aux jeunes filles de 8 à 18 ans (b) aux femmes de 19 ans et plus.

2. Les compositrices peuvent présenter leurs oeuvres dans la langue et le genre musical de leur choix (musique contemporaine, classique, traditionnelle, populaire, jazz, etc). Si des textes sont ajoutés, il devront être accompagnés d’une traduction en langue anglaise.

3. La musique sera écrite selon la notation traditionnelle. Si une compositrice n’est pas en mesure d’écrire sa musique, elle peut se faire assister par une personne dont elle devra indiquer le nom.

4. Les musiques présentées, inédites ou déjà exécutées, seront en fichiers PDF. Ne pas envoyer d’enregistrements.

5. Chaque compositrice présentera UNE seule musique.

6. Durée de l’oeuvre: maximum 6 minutes. 

7. Catégories admises: Instrument soloVoix soliste avec un à quatre instruments Choeur s.a.t.b avec ou sans piano Ensemble de 8 à 12 instruments. 

8. Joindre, en WORD (Times New Roman 12), un curriculum d’environ 10 lignes indiquant la nationalité, la date et le lieu de naissance, l’adresse et un contact (e-mail)

9. Les jeunes filles agées de moins de 18 ans devront compléter leur demande par une lettre d’un parent, d’un membre de la direction scolaire ou d’un enseignant, autorisant leur participation et confirmant que la musique présentée est une composition originale de la candidate10. Délai de présentation: 30 juin 2018 


10. Délai de présentation: 30 juin 2018

11. Adresser les oeuvres à: Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. È necessario abilitare JavaScript per vederlo. en précisant:– GWIM4Human Rights

12.   Il n’est pas prévu de droits d’inscription.  

 

IMPORTANT:

QU’ENTENDONS-NOUS PAR DROITS DE L’HOMME?

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme marque une étape importante dans l’histoire des droits de l’homme.Rédigée par des représentants du monde du droit et de la culture de tous les pays, elle a défini, pour la première fois, les droits fondamentaux de l’homme qui méritent une protection universelle. La Déclaration a été adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies à Paris le 10 décembre 1948.  

Les Droits de l’Homme sont les droits inhérent à la personne humaine, quels que soient sa nationalité, son lieu de résidence, son sexe, son origine nationale ou ethnique, sa couleur, sa religion, sa langue, ou toute autre condition. Les droits de l’homme appartiennent à tous, sans discrimination.Ces droits sont indissociables, interdépendants et indivisibles.

Méditons ces principes:

Article 1 - Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits

Article 3 - Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne

Article 18 - Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion

Article 26 - Toute personne a droit à l’éducation

Article 27 - Chacun a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts, et a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production artistique dont il est l’auteur.